chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- De l’art d’exploiter son enfant. 14-11-2013

 

Aujourd’hui, anniversaire de Princesse-Fafa, je me dis qu’il va falloir  profiter autant que possible de son enfance et de son innocence… pour récupérer aussi et encore quelques citations  et situations cocasses pour ce blog…avant que devenue préadolescente  elle me l’interdise.

Et en même temps, d’où ils tiennent ça nos gosses, que nous ne pourrions pas les exploiter. Personnellement, mes parents nous faisaient faire la poussière et arracher les mauvaises herbes du jardin; et ratisser, arroser, ramasser les haricots, écosser les haricots, déplacer des parpaings (non, je déconne) …bref, ils savaient nous utiliser à bon escient. Alors, franchement, mes filles qui n’ont pour toute corvée que de débarrasser la table le soir (et ranger leur chambre…vaste programme), il me semble que si je leur demandais de choisir leur forme d’exploitation, que décideraient-elles à votre avis ? Alors certes, l’utilisation/blog est sans doute, au long terme, plus traumatisante ( si elles ont de l’humour, ça passera ?...coute cher un psy) mais bien moins éreintant que tout le reste. Alors, c’est qui qu’a raison ?

Tiens, en parlant de faire la poussière, devinez quelle image m’est revenue: le moment où on se battait avec mon frère pour savoir qui de nous deux allait enlever les napperons pour dépoussiérer dessous…et s’extasier entre temps du dessin laissé par la poussière entre les  mailles crochetées…les petits bonheurs (va pas chercher bien loin, celui là, mais que voulez-vous, on a les bonheurs qu’on peut…et pour enlever tout soupçon: oui, j’ai eu une enfance très heureuse). Et dire qu'aujourd'hui les jeunes générations n'ont plus de napperons...leur gosses sont obligé de jouer avec des DS !

 

Du coup, avant qu’il ne soit trop tard, je compte en profiter aussi pour exploiter leur copains/copines avant qu’ils aient tous des pages facebook et que ça se sache !

Ainsi donc, pas plus tard qu’il y a deux mois (oui, le temps passe vite par ici et ce n’est pas ma faute), une amie de Fafa distribuait à la récréation des invitations d’anniversaire avec un plan d’accès dessus. L’un des garçons invité s’exclame alors : « Houa ! Un plan d’évasion !!! » où comment, de l’intérieur et à chaud, l’école est vraiment perçue.

…Et dire que certains voudraient en plus qu’ils y aillent le mercredi : z’ont pas fini de tenter de s’évader, je vous le dis moi !

 

Alors, coté  Lili-Puce,  celle-ci a une amie qui sait exactement (et ce n’est rien de le dire) ce qu’elle voudra faire plus tard : « Moi, je serais vétérinaire…pour rongeurs ! ». Il est vrai que dans certains cas, il est important de préciser: il faut savoir cibler au plus près ses envies, ses capacités…sa clientèle !...Et photographe de rongeurs, ça existe aussi ? Ça m’intéresse moi: un créneau à prendre peut-être ?

Un peu plus tard, dans la soirée, les filles regardent « Un Monstre à Paris ». Le distributeur est « Europa », représenté par une fée tout au début du film. La copine (celle qui sait vraiment ce qu’elle veut) : « Moi, je suis la fée ». L’autre copine, pour se démarquer sans doute : « Moi, je suis le monstre ! » Et bien, c’est dit.

Personnellement, je ne sais plus si je suis mère au foyer, amante, infographiste, photographe, bloggeuse, infirmière, psy, cuisinière, enseignante, jardinière, taxi-woman (sais pas comment qu’on dit), femme de ménage (pas le personnage que je préfère celui-là), creuseuse de trous (pour plantations/piscine/travaux…), décoratrice, bricoleuse du dimanche…suis sure que j’en oubli…alors il me semble tout à fait honorable que, même petites, ces enfants sachent déjà qui elles sont vraiment…parce qu’après, franchement, ça se complique !

 

Allez, on remercie les copines pour tous ces bons mots, et je vous laisse sur une dernière déclaration de Lili-Puce : « Maman, Fafa elle a pas fini son biscuit, ça fait plus d’une heure…il va mourir !... ». Alors, de deux choses l’une, soit elle est animiste jusqu’au boutiste avec une conscience aigue des énergies qui l’entourent (« Tout vit, tout est plein d’âme » disait Victor Hugo, l’arbre, le rocher, la maison, le crayon, l’agrafeuse ou le p’tit lu n’échappent pas à la règle), soit elle ne sait juste pas bien causer et tout s’explique.

 

Faites des gosses (et prenez des notes, hein…plein…)

 

IMG_7071.jpg
 

A la fête foraine de Rouen.

Dans la série, « cherchez Charlie », celui là, de gamin, on a failli le perdre…ou le gagner peut-être ? Il faut tirer sur quelle corde (l’a l’air mignon, non ?..et en même temps, j'en ai déjà deux à la maison, point trop n'en faut...laissons en un peu pour les autres...)

 

 

 Et toujours un peu plus d'actualités sur la page facebook du site :

 

https://www.facebook.com/pages/Chroniques-dune-m%C3%A8re-au-foyer-mais-pas-que/1406337782921699

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

CHRONIQUES D'UNE MÈRE AU FOYER MAIS PAS QUE.

 



17/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres