chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- ET RE-GALERE. 27-03-09.

 

Et donc, voici le grand retour des journées qui chantent !

Nous avions déjà passé, la veille, une super « soirée qui chante » à nettoyer plusieurs fois de suite le lit de Lili-Puce (la grosse méchante gastro qu'on n'aime pas).

Ainsi, le matin, déjà fatiguée, j'essaie vaguement de m'habiller: mon jean, trop méchamment usé aux genoux, n'étant vraiment plus mettable, j'opte pour le second (un joli Levis qui m'a quand-même couté la peau du bas du dos), qui se déchire également sur un des genoux au bout de 20 mn ! Alors oui, on peut parler de malédiction des jeans qui plane sur la maison…mais s'il n'y avait que ça…

Donc, pendant que je râle contre les « marques ou pas marques, de toute manière c'est tout pourri de la même façon, tout ça pour qu'on consomme toujours plus, ça m'énerve, ça m'énerve, ça m'énerve… râââlala, y'a Lili-Puce qui a encore tout vomi par terre ! »…l'histoire se répète.

C'est bête, pour une fois que j'avais de la place à la crèche (histoire d'aller m'acheter un pantalon), ça va pas être trop possible.

Et comment ça, la machine de linge que j'avais programmée cette nuit à 4h (pour les heures creuses) tourne encore (il est 7h passé).

…commence à me fatiguer aussi ce matériel… ha ben tiens, tu as encore vomi toi.

Au fait, c'est pas l'heure de se trainer à l'école. Vite, vite, vite, à pied et en poussette, on brave la tempête. C'est fou ça, on n'aurait pas dit, vu le soleil ce matin que ça soufflait si fort et si froid dehors. C'est bête, d'autant qu'on a fait la moitié du trajet et qu'on a oublié le gouté pour ce soir: demi tour et nouvel aller-retour en voiture ce coup ci (trop froid, trop à la bourre).

Dans la journée, Lili-Puce se fait tout de même une bonne « petite » sieste de 5h ! Du répit bienvenu. Il fallait bien ça d'ailleurs pour enchainer.

Au réveil, fièvre énorme, prise de température…en fait non, il n'y a plus de piles dans le thermomètre (et je n'ai jamais vu une aussi petite vis, pour arriver jusqu'aux piles, que même mes tournevis pour nains n'y ont pas accès !)

Je décide alors de téléphoner au docteur pour un conseil et/ou un rendez-vous (elle tousse bizarrement aussi et se tripote les oreilles), sauf que le téléphone ne marche plus non plus. Une légère envie de pleurer commence à monter. D'autant que ma troisième machine de linge de la journée s'est arrêtée au milieu du programme : il y a un problème je vous le dis.

Bon, mon portable est utilisable (encore heureux, je viens juste d'en changer : j'ai quand-même gardé mon premier téléphone pendant 8 ans. Score à battre).

J'ai donc rendez-vous pour le lendemain et décide d'aller moi aussi aux toilettes, entre trois selles liquides de Lili-Puce. Bon, la lumière ne marche toujours pas. J'ai essayé de changer l'ampoule, ça n'a rien donné : je crois que ça vient de la douille en fait. Enfin bref, on fait pipi à la frontale histoire de se croire en vacances, en camping sauvage par exemple (comment ça il était interdit de camper sur les falaises d'Etretat ?! C'est pour ça alors qu'un goéland géant a essayé de nous becter toute la soirée avec un regard de tueur : ils sont entrainés pour…mais je m'éloigne…)

En fait, le plus simple pour les toilettes, c'est d'allumer le couloir car vu que la porte est vitrée, ça diffuse. Ben quoi, elle n'est pas vitrée, la votre, de porte ? Non mais le verre est poli tout de même. Et puis on s'habitue à n'importe quoi. Par contre, effectivement, lorsqu'on reçoit du monde et que quelqu'un colle son nez sur la vitre en criant  « Coucou ! » (j'ai deux petits spécimens à la maison qui ne se gênent pas), ça peut mettre mal à l'aise.

 

Enfin sinon, pour finir la soirée, entre 16 et 20 heure, j'ai du changer la couche de la Puce à peut près tous les quarts d'heure. Ça nous fait une bonne quinzaine de couches ça. Bon score aussi ! Cette nuit, inconsolable, elle a fini dans notre lit…ai dû dormir que quelques heures. Comme hier d'ailleurs. Mais bon, c'est déjà ça.

Aujourd'hui, les choses rentrent doucement dans l'ordre: à force de gueuler sur le téléphone, il marche à nouveau…allez comprendre (quoiqu' en fait, ça m'a tout l'air de venir de Free, notre nouvel ami, cette histoire: il n'y a plus de connexion là maintenant)… et Lili-Puce va un petit peu mieux (changée que toutes les heures : n'achetez plus d'actions couches-culottes, la demande est en baisse)

Je savais bien qu'il fallait profiter des moments de calme avant la tempête. En même temps, ce n'était pas la tempête du siècle non plus. On cumule un peu de fatigue, voilà tout. Enfin, le matériel laisse quand-même à désirer (qui a dit "les gosses aussi" ?)… ne sais même pas si ce message partira un jour…

               

 

Panier à linge / Panier à fille.

( C'est pratique quand on ne sait pas où les mettre).

 



28/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres