chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- GLOIRE (oui, bof). 08-06-09.

 

Ainsi, il paraitrait qu'on aurait tous, à un moment ou un autre, notre  notre quart-d'heure de gloire (comme l'a dit Andy - Wharol - pas celui qui a toujours évité les ennuis, qui se hâte et se méfie...).

Du coup, je me disais que, si je mourrais ce soir, et d'une, ce serait bête et dommage, et de deux, honnêtement, je ne vois pas trop à quel moment exactement j'aurais vécu ça ?

A la rigueur, tout ce qui me revient en mémoire, c'est lorsque ma classe de CE1-CE2 fut éblouie du fait que je savais toucher mon nez avec ma langue; et que pendant la récrée, tout le monde vint m'accoster pour vérifier qu'il n'y avait aucune tricherie, genre: « oui, mais de toute manière, toi, t'as un grand nez ! » ...ce qui n'est pas si faux...

Enfin, voilà, je ne suis pas sûre qu'en parlant de gloire, ce soit ce genre de chose qu'on retiendra de moi (enfin, j'espère).

Avec un peu de chance, j'aurais peut-être le temps de faire un peu mieux par la suite (comme de toucher mon coude avec ma langue...je suis sûre que certains essaie en lisant ces lignes...).

 

Du coup, j'essaie des nouveaux trucs : les pétitions !

Après « Sauvons la maitresse de la mutation - exigeons une poubelle de trie - supprimons ce sens interdit débile (notre rue est maintenant en sens interdit...des 2 côtés!) - mettons des barrières au parc (et oui, il a fallu une pétition pour cela)" avec quatre jolies victoires, je me suis lancée dans une nouvelle croisade. Non pas celle du St Graal (…m'appelle pas docteur Jones), mais celle qui pourrais aider à sauver les locaux de la halte garderie (longue histoire et vaste programme).

NDA 2010 : ce fut finalement un échec, mais au moins, j'aurais essayé.

 

Alors, effectivement, je n'aurais pas sauvé les baleines (je n'en connais pas personnellement), ni la planète (par quel bout s'y prendre ?), ni mon candidat préféré de la nouvelle star (j'aime pas les numéros surtaxés… et en même temps, Camilia Jordana s'est fait virer, c'est n'importe quoi!), mais je fais ma part : celle du colibri.

Effet collatérale : on est maintenant totalement grillé auprès du maire (on n'obtiendra sans doute plus de permis de construire … en même temps, on n'a pas de terrains !)

 

Alors, sinon, la phrase du jour dixit Princesse-Fafa : « J'ai vraiment trop chaud moi, j'enlève mes ailes ! »…*

C'est sans doute ce que se disent aussi les papillons en cas de canicule, mais le font-ils ?

* ...ailes du déguisement de fée clochette (car non, ma fille n'est pas un ange ailé naturellement)

 

 

Allez hop, tout le monde dans la valise, on part sauver la planète (suffit d'y croire) !



28/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres