chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- Code Lili-Puce. 07-05-14/Chroniques d'une mère au foyer...

 

Pendant deux longs jours, ma môme a eu de la fièvre.

« Oui, ce matin j’avais 36-15 » !!!!! précise-t-elle à son père qui prenait des nouvelles.

Alors, pour être exacte, elle avait 39,5°C , en a vomi dans la nuit (la joie d’être mère devient très relative dans ces moments-là, particulièrement entre 2h et 5h du matin où l’on est un poil moins réceptif) et développera une otite virale à J+3, autrement nommée myringite bulleuse séro-hémorragique. Le toubib m’a même montré, logée au creux de son oreille, une très jolie perle argentée, avec un peu de sang…qui lui faisait un mal de chien. Jolie mais coriace donc…Je m’interroge : ma fille serait-elle une huitre ?

... Ce qui nous fait donc trois nuits à 5h de sommeil (pourrait mieux faire). « Fatigué –fatigué » chantait Renaud, pas forcément sa meilleur chanson, je vous l’accorde, mais je confirme….Y’en po plou…J’aurais jamais de troisième enfant, qu’on se le dise (« suis trop vieux pour ces conneries » comme disait Roger…dans l’Arme Fatale pour les incultes ou les trop jeunes…)

36-15 fièvre au corps, ou son acolyte 36-15 code Lili-Puce…comment vous dire…à 6 ans ça crée un certain malaise tout de même (ou a-t-elle entendu ça d’ailleurs ?)

 

Le samedi suivant, enfin sur la voie de la guérison, et donc prête à passer une nuit de sommeil profond et réparateur et bien heureux, ne voilà –t-il pas que j’en ai profité pour faire un urticaire somme toute géant … et n’ai donc rien dormi, pour être raccord avec les jours précédents sans doute !

L’envie furieuse d’arracher ma peau (ou du moins ce qu’il en restait, car pas beau à voir), lambeau par lambeau m’a taraudé  de longues heures et pourtant, au petit matin charmant suivant…ben je n’avais plus rien ! (plus de boutons donc, pas plus de peau…Hellraiser n’est pas mon ami, qu’on se le dise !)

Gloire à toi Seigneur (car oui, dans ces cas-là, je suis reconnaissante…quand je retrouve mes clés de voiture aussi d’ailleurs).

Alors non, je n’ai pas eu le cœur à faire une photo de cet épisode-là, j’ai manqué de recul sans doute (j’avais juste envie d’hurler), mais j’ai trouvé un truc approchant (à imaginer donc en diffusion jusqu'au bout des doigts...heu oui, c'est cracra, et encore, j'ai choisi une photo soft):

  urticaire2b.jpg

 A savoir, pour l’anecdote et pour ceux qui n’auraient jamais connu ça, l’urticaire a le don curieux d’apparaitre et de disparaitre quand ça lui chante et de changer de place à volonté sur le corps. Bref, ça bouge tout le temps, c’est encore plus flippant (on dirait que c’est vivant ce truc-là !!!)

 

Bon, en même temps, ce n’est pas bien grave non plus (j’ai dû faire une réaction à kèkchose, c’est sûr : aux fraises, aux herbes folles, aux nuits sans sommeil, à la crise monétaire européenne et/ou Ukrainienne…à un mélange explosif de tout cela sans doute…)

 

Du coup, pour en revenir à la fièvre de Lili-Puce, forcément, j’ai dû garder la petiote deux jours à la maison, pendant que je travaillais (je trime à domicile pour ceux qui l’ignore car non, je ne fais pas que blogguer et urtiquer dans la vie)

Voici donc un extrais de mail envoyé ce jour-là à une amie.

Intitulé : ?!!!

« Attends, je rêve, La Puce viens de se pencher au-dessus de mon épaule pour contrôler si je travaillais bien et, avec un vrai ton d’accusation dans la voix, me demande pourquoi je suis sur ma messagerie, sous-entendu, au lieu de bosser !!!

C’est bien ce que je disais, ça ne va pas être simple aujourd’hui !!! (NDA : dire que je travaille à domicile pour ne pas avoir de patron sur le dos…et ma fille est quasi pire ! Va-t-elle me dénoncer à son père ce soir ?!!!...)

 

…Ca y est, on en est à la série de questions sans fin : c’est quand Pacques ?...on va chercher des œufs ?...On sera avec mes copines ?...Tu fais quoi ?...On mange quoi à midi ?...On mange des saucisses ?

 

Ca va pas être simple… »

 

Sur ce, je lui ai tué le temps avec Pocahontas 1 et 2 (un par jour donc).

Commentaire de La Puce : « Oh là là, ils sont déjà amoureux ces deux là, je vais encore dire beurk. », confirmé sur le baiser final : « Beuuuuurk, beurk, beurk ! »

Bien, ma fille et le romantisme, pour l’instant, ça se pose là.

Après quoi, on est allé vérifier la véracité des faits sur Wikipédia mais vous savez quoi, cette chronique étant déjà bien assez longue, allez donc voir par vous-même !

 

z-planche22.jpg
Instants de grâce avec sa soeur (ça nous change des draps plein de vomi), comme quoi, c’est sympa aussi les gosses (pour ceux à qui ces chroniques donneraient des doutes…)

Suite des photos ici : La leçon de danse.

 

 

 

Et toujours un peu plus d'actualités sur la page facebook du site :

 

https://www.facebook.com/pages/Chroniques-dune-m%C3%A8re-au-foyer-mais-pas-que/1406337782921699

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

CHRONIQUES D'UNE MÈRE AU FOYER MAIS PAS QUE.

 

 



08/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres