chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- CHAMOIS, FRAISEUR ET ABDOMINAUX. 20-08-03.

 

J'ai vu mon premier chamois !

Bon d'accord, il était tout petit, et loin, mais ça compte quand même, hein ?

Du coup, premier chamois oblige, j'ai fais un vœux : celui de voir un chamois plus grand la prochaine fois.

Je ne sais pas vous, mais je n'ai jamais vu non plus de tarsier, de aye-aye ou d'ili pika (ancêtre de Pikachu).

ili tarsier -aye aye- ili pika.jpg
Si ça existe !

Je pensais  aux fraiseuses aussi, aucune idée de l'apparence que ça a. Du coup, pour moi, les fraiseurs font un boulot plutôt abstrait, du genre fraiseurs de miracles...

Mais revenons au Queyras, (là ou on a passé 4- 5 jours).

A l'atelier "redressement de piquets de tente", Mon'homme est vachement doué ! Bon, moi pas trop, mais on s'en doutait.

Et puis on a mangé notre demi douzaine de tourtons, à ne pas confondre avec les tourteaux (les gros crabes de montagne n'existent pas).

Voilà, je pense que j'ai bien résumé notre ballade en altitude.

 

A part ça, avant de partir deux jours sur Paris, Mon'homme m'a laissée dans les bras de Mino (c'est son petit nom, pour de vrai, il s'appelle Crunch, mais ça sonne moins bien).

Mino, c'est l'appareil à abdo-minaux donc, qu'il m'a acheté juste avant de faire sa valise, au cas où j'aurais eu la furieuse envie de m'ennuyer en son absence...

Y'en a qui offre des fleurs...en même temps, c'est banal.

 

 

 

Oui, j'en suis sortie de ma grotte. Merci Platon !



11/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres