chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- Ou j'effectue quelques glissades impromptues.

Après une première tentative très réussie d'aquaplaning dans les S de la montée de Choulans (les locaux apprécieront le lieu et les nombreuses personnes présentent ce jour là dans la voiture remercient sans doute encore le ciel de s'en être tiré...signe qu'on avait encore tous quelque chose à finir sur terre au cas où l'un d'entre nous aurait eut un doute...merci qui ?) j'ai décidé de m'attaquer au tête à queue, avec, encore une fois, une réussite indiscutable !

 

Pour explication, je tentais de me rapprocher rapidement d'un camion, sous la pluie, dans des virages, pour pouvoir le doubler par la suite sur la seule ligne droite qui nous attendait.

 

L'issue ne fut pas fatale mais toutefois terrifiante.

Me suis-je vue mourir ? Ai-je vu ma vie défiler ? Non.

Par contre, je me souviens m'être fait plus ou moins la même réflexion durant toute la glissade (qui ne dure qu'une poignée de seconde mais à ce moment là, tout passe au ralenti !) que dans l'histoire racontée par Steve McQueen dans "Les Sept Mercenaires", à propos du type qui tombe du toit d'un immeuble. A chaque étages, il se dit: «Jusqu'ici tout va bien...jusqu'ici tout va bien… » !

Effectivement, ma voiture à fini par s'immobiliser (dans l'autre sens, mais bon…)

Résultat, j'ai du rouler un bon moment avant de pouvoir faire demi-tour (dans la bonne direction, donc), et j'ai passé ma journée aussi livide qu'un cadavre sans oser avouer ce qui m'était arrivé: je commençais à cumuler, c'était trop la honte...et puis les gens, après, ils ne veulent plus monter en voiture avec moi...(ils n'auraient pas que tort non plus)...



20/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres