chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- Ou l' on répare encore et encore...et comment se taper la honte (une fois de plus).

 

Le véhicule va être emmené chez un autre garagiste pour lui tirer la carrosserie avant, avec un appareil spécial, un peu comme on déplierait un accordéon. L’opération est délicate, et ce n'est rien de le dire (ferais pas ça toute seule avec mes petits bras musclés).

Par contre, comme j’ai pu rentrer jusque chez moi la veille, mais que la voiture ne redémarre plus (elle commence à fatiguer, ou bien elle m'en veut un peu...), on décide de la faire tracter par la voiture de notre sympathique voisin (il faut bien que mon père aille bosser aussi parfois), jusqu’au garage.

C’est donc là que je décide de me taper la honte (déjà que ce n'était pas glorieux...)

Se faire remorquer, ça a un coté sympa: on monte dans sa voiture, et on n’a "presque" rien à faire. C’est dans le "presque" que j’ai merdouillé.

Après quelques kilomètres, je vois mon voisin sortir de son véhicule au feu tricolore, et venir me voir pour me dire qu’il y a quelque chose qui cloche (pour tout dire, ça rame sévère).

Ha ben oui, tiens: je n'ai pas enlevé le frein à main !!!

La hoOOOonte (je vous l’avais bien dit).

Bon, j’étais un peu fatiguée et stressée aussi (Ok, d’accord, je n’ai aucune excuse).

 

Au bout d’un moment (je résume, hein), la voiture est réparée.



20/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres