chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- LE COUP DU COUTEAU. 20-06-10.

 

Un repas animé (c'est le moins que l'on puisse dire):

Princesse Fafa (5 ans et demi) vient de se planter une méchante arrête de poisson dans le palais, et a donc décider de ne plus manger de poisson de toute sa vie (plus ou moins).

Après moult négociations, elle accepte de manger si je lui donne moi-même à la fourchette, en vérifiant morceaux par morceaux (nanomètres par nanomètres en fait, sinon elle crie).

Etant debout à coté d'elle, Fafa regarde mon ventre « légèrement » arrondi (je venais d'engloutir deux grosses tranches de pastèque: il faut bien que ça aille quelque part), et se moque (non mais franchement !) en me disant qu'il y a comme un bébé dedans (je démens formellement cette rumeur).

Elle enchaine donc sur LA question, LA fameuse, qu'il faut bien poser un jour : « Mais maman, en fait, comment on fait un bébé ?????????... »

J'essaie alors de bien cibler la demande, afin de savoir si elle veut que je lui explique comment ils sortent du ventre, ces bébés, ou "comment ils y rentrent". Limitons la réponse à l'essentiel si possible.

Elle choisi forcément l'option B.

Bon ben faut expliquer alors. Je ne m'en sors pas trop mal à priori, car plutôt que de paraitre étonnée au choquée, elle est plutôt morte de rire. Et lancée sur sa course, je l'entends poser une toute nouvelle question; de celles qui sont pénibles à la longue (car on se les pose soi-même assez souvent): « Mais maman, en fait, pourquoi tu as des poils, toi ?... »

 

Gros soupir de maman, sauvée par le gong si on peut dire.

Le gong en question s'appelle Lili-puce.

 

Absorbées par nos questions réponses, on ne l'avait écouté que d'une oreille discrète se plaindre de manière répété. Et puis, profitant du fait que je n'avais que très relativement envie de répondre à la dernière question, je tends un peu plus l'oreille sur ce qui se passe à la ronde, et entends alors nettement Lili-Puce psalmodier à qui voudrait bien l'entendre (sa mère, en fait) : « Mômaaan, j'ai peuuuuur !!! Mômaaan, j'ai peuuuur !!!... »

Je sursaute alors violement, saisie par la vision d'horreur qui s'offre à moi : ma fille est debout, avec son bavoir en plastique, dans lequel est tombé un couteau étonnement pointu, et prêt à l'égorger !!!!

 

 

Je me précipite (non, je n'ai pas pris le temps de faire une photo, par contre, je maitrise bien Photoshop et les photomontages, et la puce aime bien faire le clown), partagée entre l'effroi et une terrible envie de rire. C'est d'ailleurs un méchant fou-rire qui a gagné tout le monde (un peu moins Lili-Puce tout de même) une fois le couteau bien remis à sa place.

A ceux qui se demanderais pourquoi ma fille se balade ainsi, j'ai tout de même une explication rationnelle (si, si, vraiment): pendant mon cours d'éducation sexuelle, la petite (bientôt 3 ans), s'était proposé de commencer à débarrasser la table (si c'est pas mignon, ça), sauf qu'en voulant attraper, dans mon assiette, la peau de la pastèque pour la jeter à la poubelle, mon couteau, placé devant, lui est tombé dessus (le bougre)!

 

On notera que du coup, on ne sait toujours pas pourquoi j'ai des poils.

La vie et ses mystères…



19/06/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres