chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- PETITS PLAISIRS BIEN BASIQUES. 17-12-2010.

 

Ne voyez pas dans cette chronique une référence à « La première gorgée de bière » de P.Delerme, ni même à Amélie Poulain. Non. Ces petits plaisirs là sont bien trop basiques, pas du genre à vous élever l'âme.

Pourtant, pour palier aux petites soucis quotidiens qui nous asservissent l'air de rien, j'ai décidé de dresser une liste, non exhaustive, de tous petits riens qui nous font du bien :

 

- Manger un truc passé de date (mais alors, sévèrement passé), pour pas gâcher, sans même tomber malade.

- Payer une facture de 590 euros chez le garagiste et trouver qu'on s'en sort bien : premier devis à plus de 1000 euros…En même temps, ce garagiste, ce n'est pas la première fois qu'il nous fait le coup. Ça commence à ressembler à une méchante technique psy d'acceptation de l'insoutenable.

- S'acheter enfin de nouvelles pinces à linge et n'être plus obligée d'accrocher trois petites culottes qui ne sècheront pas, avec la même (oui alors, ce tout petit plaisir là, seule une mère au foyer confirmée peut l'apprécier à sa valeur).

- Monter un meuble Ikea (et pas des moindres: bureau d'angle/bibliothèque). En vérité, après avoir jadis été confrontée au montage d'un meuble Fly et de sa notice pourrie avec dessins à la loupe, vous pratiquez du coup les montages Ikea les doigts dans le noise. Trop fass comme disent mes gosses.

- Laver sa vaisselle nickel au lave-vaisselle. Pendant des années, vous avez utilisé du détergent bio, et comme vous n'aviez pas l'habitude des lave-vaisselle, vos assiettes ressortaient avec un voile marron et vous pensiez que c'était générique au matériel. Que nenni. Vous avez enfin changé de poudre (toujours bio MAIS enfin efficace), et vous découvrez avec stupeur que votre vaisselle ressort éclatante. « Non, mais ça brille trop » vous rétorque votre homme soupçonneux d'une utilisation de produits malfaisants. Même pas, « Que choisir » vous le confirme: vous avez acheté le meilleur produit ! Vous ne relavez donc plus votre vaisselle à la main derrière, c'était pénible à la longue. Moralité : il y a des produits bio qui sont une réussite…et puis il y en a aussi des tous pourris !...c'est comme les gens finalement (et les chroniques aussi…).

- Plaisir ultime: manger un chocolat de Noël piqué dans la boite de vos enfants en douce (offerts par le Père-Noël himself, preuve de son existence*). Double plaisir : celui du chocolat et celui d'avoir fait un truc que la morale (enfin, pas la mienne) et vos enfants réprouveraient.

 

 

 

* Autre preuve infaillible de son existence:

Qui d'autre que lui pourrait apporter à vos petites princesses LE carrosse décapotable Barbie (très, très rose donc) équipé d'un buffet de dessert (Barbie ne serait donc pas au régime: un mythe s'effondre) et d'un écran plat !!! Certainement pas leurs parents qui ont bien trop bon goût pour ça ! Je vous l'avais dit, preuve infaillible. Les parents, c'est bien connu, ça n'offre que des jouets en bois et/ou éducatifs.

 

 

L'effet que ça lui fait (le carrosse Barbie) : elle étreint la boite de tout son cœur/corps !

Pour un pur moment de bonheur comme celui là, finalement, ça valait le coup de passer outres ses concepts moraux en matière de jouets !



19/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres