chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- ...TU RETOURNERAS A LA POUSSIERE. 17-01-08. (et mots d'enfant)

 

L'année dernière (il y a quelques jours, donc), je demande à Princesse-Fafa :

- dis donc, il faut partir à l'école là, il est où ton doudou ?

- Ben, il est dans la poussière.

- comment- ça dans la poussière ! Mais c'est dégoûtant ça (bon, en même temps, il n'est plus à ça près le doudou) ! Et puis où exactement dans la poussière ?

- ben tu sais, vers le coffre, derrière le canapé...

Et là oui, effectivement elle n'a pas vraiment tord, il y a à cet endroit (et puis à d'autre aussi d'ailleurs), comme un joli nid douillet de poussière, idéal donc pour les doudous, puisque très peu fréquentable pour l'aspirateur. En effet, c'est très étroit et puis en ce moment, j'ai un créneau très serré pour le passer, alors les coins repliés et secrets passent à la trappe.

Ça me fait d'ailleurs penser à ma manière de jouer au piano ces temps-ci: do-mi-sol-beurk-do-mi-beurk-sol-do-mi-beurk-do... Alors oui, les musicologues auront reconnus le prélude n°1 de Bach, à quelques beurks près, dus au fait que la poussière sur les meubles passe légèrement à la trappe elle aussi, et le piano étant un lieu fort peu fréquenté (alors que très fréquentable) ces derniers temps, je ne vous parle même pas de l'état des touches situées trop loin des trois morceaux que je connais.

 

Tenez d'ailleurs, une astuce pour tous ceux, qui comme moi, n'ont plus guère le temps à ces plaisanteries musicales (déjà que le ménage, c'est limite-limite comme vous l'avez vu): choisissez des morceaux très  bêtes techniquement mais qui en jettent musicalement. Vous n'aurez ainsi que de magnifiques acclamations de votre auditoire: "  Oh mais comment fais-tu pour jouer aussi bien tout en t'occupant de deux enfants totalement chronophages ?! "

En même temps, et c'est bien dommage, plutôt que de s'émerveiller sur le faux talent de sa mère (comme si à trois ans on comprenait ce subterfuge !) ma fille préfère en profiter pour m'accompagner violemment à la flute ou à quatre mains, façon impro de jazz à deux centimes. La joie des activités en famille.

 

Sinon, coté "maux" d'enfant, Fafa nous a expliqué la semaine dernière qu'elle s'était fait "un rouge".

Ben oui quoi, "un bleu" quand on se cogne le genou et "un rouge" quand on l'écorche !!... Ça se tient !

 
 

 

Bon alors, j'ai encore retrouvé une super photo de famille (décor Sainte Victoire):

c'est vrai ça que notre progéniture nous ressemble ???

 

 

 



28/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres