chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- ASTUCES ET SERVICES SOCIAUX. 02-12-11.

 

Afin de mener à bien la mission de la chronique précédente (nouvelles résolutions), j’ai décidé de noter quelques astuces de ci-de là, histoire d'optimiser la donne.

 

- Astuce n°1 : penser à passer l’aspirateur pour couvrir le bruit des règlements de comptes bruyant et violent de deux sœurs parfois excédées l’une par l’autre. Je n’entends pas, je nie le problème, je n’interviens (et ne m'énerve) donc pas: je gagne du temps (et de la sérénité) ! Fonctionne aussi quand je martèle le piano sur l'«Asturias » d’Albeniz ou la 7ème de Beethoven…

 

- Astuce n°2 : acheter des couverts à salade géants. Quand les filles lèchent la sauce dessus, on entend les mouches voler…et celles au repos aussi. Un moment de quiétude ma foi trop éphémère.

 

- Astuce n°3 : Offrir à la petiote le manteau de sa sœur…ou des habits neufs. Elle ne se prépare jamais aussi vite pour aller à l’école que lorsqu’elle essaie des affaires nouvelles. Astuce qui a ses limites : gros budget si renouvelé tous les jours.

 

- Astuce n°4 : Me constituer une prime de Noël en cumulant tous les papiers de la sécu, des gosses et de leur mère fatiguée-on-se-demande-bien –pourquoi, et en les envoyant tous ensemble début Décembre à la CPAM pour remboursement. Qui m’offrirait cette prime de Noël sinon ?

 

- Astuce n°5 : éviter les mauvaises frayeurs. Dernière en date:  Princesse-Fafa, pleine d’aplomb, explique que dans la vie, à un moment, tout le monde peut se tromper. A quoi je rétorque, pour bien positionner ma supériorité en matière d’autorité (et juste pour la répartie car convaincu du contraire) que, oui c’est vrai, sauf pour moi: « Maman a toujours raison ! » Et Lili-Puce de rétorquer, de sa petite voix tranquile: 

« BEN NON, PAS TOUJOURS, DES FOIS TU AS PAS RAISON, QUAND TU M'ATTACHES ! » ????!!!!!...

Alors là, ahurissement général. Le père est pour le moins interloqué. On imagine tous le pire: Lili-Puce, attachée dans son lit pour que maman puisse sortir et aller boire et danser et festoyer en toute impunité. Ce n’est plus une mère indigne mais une mère infâme qui est démasquée. Intérieurement, tout de même, je continu de chercher l’entourloupe (car entourloupe il y a. Si, si). La puce se permet alors de rajouter, après avoir observé nos visages atterrés: « Ben oui, quand tu m’attaches dans la voiture, des fois tu te trompes: tu attaches Fafa (alors que elle, elle sait le faire toute seule) au lieu de moi ! » OK. La tension retombe. Effectivement, généralement perdue dans mes pensées à l’heure des départs (pensée me martelant que je suis encore partie à l’heure où j’aurais dû arriver), je ne suis que vaguement concentrée sur ce que je fais; et je le fais vite et mal.

Nous arrivons donc à l’astuce n°6…

 

- Astuce n°6 : penser à bâillonner mes filles quand je les sors en société pour éviter que toute fausse vérité ne sorte de leur bouche et ne distille le doute dans l’assemblée... et ne provoque l’arrivée des services sociaux. Astuce qui a elle aussi ces limites : face au bâillon, les gens se douterons d’un truc pas net-net.

Du coup…

 

- Astuce n°7 : me concentrer sur ce que je fais et tenter de bien le faire. Astuce qui explique pourquoi je n’ai toujours pas repris le travail: j’ai "fais" deux enfants, je vais essayer de bien les "finir" avant de passer à autre chose.

 

 

Est-il besoin de souligner qu’elles n’ont pas toutes les deux exactement la même personnalité ?!…(vous pouvez agrandir l'image)



02/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres