chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- LEÇON DE FRANÇAIS (à quelque chose près). 05-03-10 (mots d''enfant)

 

Maintenant que la plus jeune de nos filles s'est mit à causer, il est temps d'affiner quelque peu son vocabulaire et sa prononciation afin que nos discussions puissent enfin servir à quelque chose d'autre que :

- Lili-Puce : che ju papa tiqué. Pa no li mien.

- Maman : enlève ta tétine ma puce, on ne comprend rien.

- Lili-Puce : CHE JUPA PA TIQUÉ. PA NOLI MIEN !!!

Oui alors, effectivement, ça ne change pas grand-chose. Après mure réflexion et décryptage de ma part, j'en déduis ceci : « Je ne suis pas fatiguée. Je ne veux pas aller au lit, moi ». Suffit de se concentrer…épuisant tout de même sur la durée.

 

Donc, l'autre matin pour être précis, imagier en main, on essaie de réviser nos classiques : habits, nourriture, mobilier, animaux…

- Maman : c'est quoi ça (indice : ça fait un bruit pas possible ce qui a pour effet de te terroriser)

- Lili-Puce : c'est un apissateur !

- Bon, presque. Et ça ? On en a une dans la salle de bain et ça sert à se peser, c'est une ba…

- ZAR !

- Non plus, c'est une balance. Bon, regarde, plus simple, ça, ça sert à se couper les ongles, c'est une paire de..

- Cizozo !

- Oui, bon, presque. Et là, regarde, on en met sur la tête pour se laver les cheveux, c'est du…

- CHAMPINARD !

- NOOON ! Du shampoing, ma puce, c'est du shampoing (méchante envie de rire mais un brin inquiète tout de même). Tiens, regarde ça, c'est joli, ça sert à mettre des fleurs, qu'est-ce que c'est ?...

- Un ronané.

- Un ronané ?! Tu es sûre ?

- Oui, cé un ronané !

- Et non, c'est un vase. Bon, ben on va peut-être s'arrêter là, non ?

 

Bon, je vous rassure, elle a toutefois réussi à en reconnaitre et prononcer quelques unes d'images. Elle n'est pas complètement à l'ouest cette petite non plus. Je la soupçonne même d'avoir juste voulu alimenter ce blog, pour le plaisir de faire un bon mot (tout ceci étant authentique).

Enfin, il y a du boulot tout de même.

 

Voici d'ailleurs un autre extrais de conversation courante que nous avons avec elle :

- Maman : Et dis moi Lili-Puce, comment tu t'appelles ? (Nouvel indice: la réponse est dans la question)

- Lili-PUCE : mapèle i-puce !

- Ha bon, tu t'appelles i-Puce ?!

- Noooon, pas i-Puce : I-Puce !

… c'est sans fin, et ça nous amuse bien.

 

Et oui, il faut bien qu'il y ait quelques avantages à l'épuisement verbal d'une mère au foyer.

Extrais : « Venez manger, alléééé, à taaable, asseyez-vous, vous allez vous asseoir oui, allez on mange, arrêtez de gigoter un peu, allez quoi, on ouvre la bouche, mais si c'est bon, mais si on en a déjà mangé (l'année dernière), bon allez, quoi. Non (ferme) on ne mangera pas de pâtes, on en a déjà mangé hier (et puis demain, si tout va bien). Enlève ta tétine ma puce, on ne comprend rien à ce que tu dis. Ha bon, tu l'avais déjà enlevée……….. » Etc, etc ...

 

 

                            

 

Enfants propres, mais, canailles.

 



05/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres