chroniques (en)caustiques

chroniques (en)caustiques

- MOI JE TROUVE ÇA MIGNON (mais bon, ce sont mes filles...) 26-05-10 (mots d'enfant)

 

 

Petit florilège de mots d'enfants charmants (ce sont les mots d'enfants, qui sont charmant, pas forcément les enfants en fait…enfin parfois…faut voir…)

 

Mais pour ceux qui préfèreraient, à ce qui va suivre, les annonces immobilières à 2 euros, en voici une si joliment tournée :

DESCRIPTION : 

Dans une petite résidence coquette (petite + coquette = riquiqui), villa aux prestations haut de gamme et de bon ton (oh que c'est bien dit !) d'une surface d'environ 100 m2 avec un jardin de 60 m2 environ dans lequel un spa serait très agréable (tu m'étonnes.). Rez de chaussée: salon/salle à manger et cuisine ouverte à aménager (gros budget à prévoir en plus) d'environ 60 m2 donnant sur une terrasse - wc avec lave-mains (c'est intéressant). 1er étage : 3 chambres.

Le tout mitoyen des deux cotés, bruyant et cher. Oui je sais, ce sont les prix du marché…il parait…c'est n'importe quoi, oui !

 

Mais je m'éloigne (et je m'énerve).

Voici donc, tout d'abord, un extrais de Lili-Puce (bientôt 3 ans) essayant, toute gonflée de fierté, de compter en anglais : « For-fi-fi-for-fave »…OK, presque.

Elle décide ensuite d'observer ses bobos (au cas où sa maman-mais pas que- qui n'a que ça à faire, compatirais) : « Là ça va mieux/là ça pas va mieux/là ça va mieux... ! »

 

A quoi sa sœur, qui s'est réveillée de mauvais poils, répond (il n'y a pas de raison que seule sa mère ait des problèmes de pilosité): « Il ne marche pas cet attrape cauchemar ! ».

Il faut que je vous explique : à l'école, la maitresse, et c'est tout à son honneur, leur a fait fabriquer un attrape-cauchemar à la manière des indiens d'Amérique. C'est un fil de fer en chenille, décoré de fils de raphia : ça ne ressemble à rien et étonnement, ça ne marche pas ! On a décidé de le mettre sous l'oreiller (au moins, personne ne le voit : c'est si peu joli que ça pourrait bien être LA source de ses cauchemars...).

 

Princesse-Fafa pose également de charmantes questions, à l'occasion, à sa sœur : « Tu veux être mon chien ? » Oserais-je le demander un jour à leur père ???

Elle m'a également expliqué, toute heureuse, que demain, à l'école, il y aura une surprise :

Fafa : c'est un bébé !

Moi : Oh, c'est mignon !

Fafa : On va le mettre dans un placard.

Moi (un brin inquiète) : ??? Ha bon ?

Fafa : Non mais on va laisser la lumière.

Moi (moyennement convaincue) : Ha bon. (Oui, je sais, je me répète…mais que voulez-vous, je ne trouve pas les mots)

Fafa : En tout cas, c'est vivant !

Et c'est censé le rester longtemps ? C'est quoi ce truc ?

OK d'accord, c'était une couveuse. La maitresse a craché le morceau après mes menaces de dénonciation pour maltraitance sur chose vivante dans un placard.

 

 

Et aller, une petite dernière pour la route :

La grande joue plus ou moins à la maitresse (elle joue à la grande, quoi) : 

Princesse-Fafa : Allez les enfants, ont va se faire troooop belle !

Lili-Puce (et son esprit de contradiction) : NON !

Fafa : Tu veux être moche ?

Lili-Puce (nette et précise) : OUI !

Finalement, elle a consenti à se faire belle…elles sont ressorti de la chambre couvertes de bijoux en plastique bien kitsh…et elles étaient heureuses…et c'est l'essentiel !

 

 

 

Lili-Puce a trouvé une toute nouvelle expression pour amuser la galerie. Sa sœur n'est pas en reste.



26/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres